Loading...
Home2018-07-24T15:22:39+00:00

Trois mois

Voilà le nombre de mois d’hiver que Nick a passé dans un garage abandonné, tentant par tous les moyens de ne pas décrocher de l’école, ne pouvant se réchauffer que par une simple couverture usée et abandonnant lentement tout projet d’avenir.  Il est maintenant temps d’agir.

Notre communauté est en crise.

Nick était l’un des 1 400 jeunes sans-abri de notre ville. Avec des lits de refuge très limités pour les jeunes d’Ottawa, leurs options sont peu nombreuses.

« Le Bureau des services à la jeunesse a obtenu un financement de 5 millions de dollars de la ville d’Ottawa pour l’infrastructure sociale afin de construire une résidence de 39 appartements pour sortir les jeunes à risque élevé des rues d’Ottawa. »

Et, nous allons fournir beaucoup plus qu’un simple édifice. L’itinérance chez les jeunes est complexe et nécessite une série complète de services de soutien. Notre immeuble n’est pas seulement un endroit où les jeunes peuvent dormir, mais aussi un endroit offrant une gamme complète de programmes et de services pour les préparer à une vie remplie de succès.

Jusqu’à 40 % des jeunes sans-abri s’auto-identifient comme LGBTQ.

Résidence avec services de soutien du BSJ

Logement avec services de soutien pour les jeunes d’Ottawa

Les jeunes, âgés de 16 à 24 ans, seront logés dans cette résidence qui sera construite sur un terrain dont nous sommes propriétaires sur la promenade Riverside. Notre objectif est de recueillir 3 000 000 $ auprès du secteur privé pour financer entièrement ce projet.

Voici quelques-uns des faits saillants de la résidence avec services de soutien :

  • 27 studios de taille modeste;
  • Six studios de deux chambres pour accueillir les jeunes avec un enfant et 6 studios sans barrières;
  • Toutes les unités seront accessibles aux personnes ayant un handicap;
  • Toutes les unités seront louées au taux de loyer de l’allocation de logement (Ontario au travail ou soutien aux personnes handicapées);
  • L’Espace jeunesse au rez-de-chaussée offrira une gamme de programmes et de services dont ont besoin les jeunes à risque.

Plus de 80 % des jeunes que nous aidons se sortent de l’itinérance après avoir travaillé avec le BSJ.

L’histoire de Taylor

« C’était un cycle sans fin. Un jour, elle prenait soin de moi, puis elle n’en était plus capable, puis elle revenait pour moi. Je n’ai jamais vraiment eu de foyer. Elle sortait toujours avec des abrutis qui la frappait et me frappait. Nous avons déménagé à Ottawa parce qu’elle sortait avec quelqu’un comme ça, en fait.

À voir le comportement de ma mère en grandissant, il était difficile de ne pas tomber dans les mêmes habitudes. J’ai eu beaucoup de problèmes de toxicomanie.

J’ai essayé l’héroïne à 15 ans parce que j’étais si fatigué de me sentir seul tout le temps. J’ai fini par emménager dans un appartement vraiment horrible parce que tout ce qui m’intéressait à ce moment-là était d’avoir un endroit où je pouvais me droguer. C’était trop difficile à gérer. Je n’étais qu’un gamin en réalité. Je suis donc allé au BSJ et j’ai demandé de l’aide.

C’est à ce moment que tout a commencé à changer.

On m’a confié à un travailleur social pour les cas graves qui a élaboré avec moi un plan pour ma santé mentale. J’ai emménagé dans un appartement du BSJ, où je vis actuellement, et je vais très bien. Je n’exagère pas quand je dis que le BSJ m’a sauvé la vie. Je serais probablement mort à l’heure actuelle, soit d’une surdose, soit je me serais volontairement enlevé la vie. Les choses allaient mal à ce point.

Les travailleurs du BSJ sont vraiment formidables. Ils vous disent combien ils sont honorés de travailler avec vous. C’est bon de savoir que quelqu’un se soucie réellement de vous. C’est ce qui m’a donné la force d’améliorer ma situation. Maintenant, je postule aux collèges, ce que je n’aurais jamais cru pouvoir faire.

Taylor, 18 ans

« Durant toute ma vie, j’ai multiplié les foyers d’accueil. D’aussi loin que je puisse me souvenir, ma mère a lutté contre la toxicomanie et d’autres problèmes de santé mentale. »

Jusqu’à 60 % des jeunes sans-abri ont envisagé de mettre fin à leurs jours, 46 % l’ont tenté.

Plus de 68 % des jeunes sans-abri ont au moins un problème de santé mentale pouvant être diagnostiqué.

Espace jeunesse – Services indispensables pour les jeunes

Forte de l’expertise du BSJ dans tous les domaines du développement et du soutien auprès des jeunes, notre nouvelle résidence comprendra un Espace jeunesse.

Il offrira aux résidents une gamme complète de programmes et de services répondant à leurs divers besoins.

Notre Espace jeunesse présentera une gamme de programmes essentiels pour répondre aux besoins des jeunes les plus vulnérables d’Ottawa. Il comprendra des programmes et des services en santé mentale, en toxicomanie, en soutien au logement, en emploi, en éducation, en soins de base et en navigation par les pairs.

Ces programmes et services seront fournis par le BSJ, qui travaille en étroite collaboration avec des partenaires communautaires respectés. Notre Espace jeunesse offrira également des espaces où les jeunes peuvent se rencontrer et échanger avec leurs pairs et leurs alliés adultes – un élément important pour la croissance et le développement chez les jeunes.

Notre Espace jeunesse offrira un accès unique aux services essentiels pour les jeunes.

BSJ – Un bilan d’excellence

Depuis 1960, le BSJ a été un chef de file dans la satisfaction des besoins des jeunes d’Ottawa. Nous sommes passés d’une petite organisation à une institution à l’échelle municipale, avec plus de 350 professionnels attentionnés travaillant à partir de 20 endroits dans la ville pour offrir une vaste gamme de programmes et de services aux jeunes à risque et à leurs familles.

Personne ne peut égaler notre diversité de tactiques, notre étendue de connaissances ou notre engagement à changer et à sauver la vie des jeunes. Nous nous soucions du travail que nous faisons, et cela se voit dans nos résultats.

En 2009, la Fondation du BSJ a été créée pour relier les donateurs à notre cause. Depuis, des membres de la communauté comme vous ont veillé à ce que plus de 1 280 jeunes aient accès à un logement dans nos refuges d’urgence.

Plus de 700 000 $ ont été recueillis pour les services de logement et communautaires du BSJ.

Plus de 100 000 repas nutritifs ont été fournis aux jeunes qui franchissent nos portes. Nous construisons un avenir meilleur pour les jeunes d’Ottawa en travaillant ensemble aujourd’hui.

Un client de refuge sur quatre à Ottawa est un jeune de moins de 17 ans par rapport à la moyenne nationale de 1 sur 7.

Présentation du Centre des familles fondatrices

Des familles généreuses qui font la différence

Il n’y a jamais eu de besoin plus urgent de logements avec services de soutien pour les jeunes sans-abri à Ottawa. À ce jour, nous avons recueilli plus de 1 million de dollars dans le cadre de notre campagne de 3 millions de dollars. Nous devons faire plus.

Nous croyons que l’un des messages les plus percutants que nous pouvons envoyer aux nombreux jeunes qui quitteront la rue et se logeront dans notre résidence avec services de soutien est qu’il y a des familles qui se soucient d’eux.

Nous prenons donc l’un des espaces les plus importants dans notre nouvelle installation, les 39 studios où les jeunes résideront, et nous le nommerons notre Centre des familles fondatrices.

Afin d’amasser le million de dollars nécessaire pour nommer cet espace essentiel, nous sommes à la recherche de 39 familles généreuses et soucieuses de la communauté pour que chacune fasse un don de 25 000 $ pouvant être versé sur une période de cinq ans.

Nos jeunes donateurs, des écoles et des groupes communautaires d’Ottawa, se sont engagés à amasser 25 000 $ de plus pour compléter nos efforts à 1 million de dollars.

Chaque nom de famille de donneur sera affiché en évidence à l’extérieur de chaque unité de studio de notre nouveau bâtiment.

Tous les jeunes qui franchiront nos portes et qui appelleront notre résidence leur chez-soi seront accueillis par les noms des familles fondatrices – 39 familles qui ont dit haut et fort, du plus profond de leur cœur : « Tu comptes! »

CONTACT

Veuillez vous joindre à nous pour sauver et changer la vie des jeunes sans-abri à Ottawa.

Personne-ressource :

Patti Murphy, directrice générale
Fondation du Bureau des services à la jeunesse
613-729-0577, poste 1262
pmurphy@ysb.ca

Veuillez consulter votre conseiller en fiscalité au sujet des crédits d’impôt applicables.

Si vous connaissez quelqu’un qui a des ennuis, voici le numéro de notre ligne d’écoute 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 : 613-260-2360.

Fondation du Bureau des services à la jeunesse
2675, promenade Queensview, Ottawa (Ontario), K2B 8K2

YSB.ca

Numéro d’enregistrement d’organisme de bienfaisance : 840534853RR0001